X
Menu

Actions Citoyennes

SIB Education

CARE

2014 - 2016, 2 ans durant, la SIB, acteur bancaire et financier de référence en Côte d'Ivoire et la Fondation CARE International, dont la mission s'articule autour de la lutte contre la pauvreté dans le mondeont collaboré via une convention les liant.

Ce partenariat, entre ces deux entités majeurs de leur domaine d’action respectif, a permis de mettre en œuvre un programme de soutien à l'alphabétisation et à la scolarisation des enfants et des jeunes filles dans le nord de la Côte d'Ivoire ainsi que la construction et la réhabilitation d'infrastructures scolaires et communautaires dans 5 villages de la région du Poro à savoir: Ouollo - Fodiolokaha - Karakoro - Lagnenevogo - Sionkeletienvogo.

En outre, l’autre objectif du projet étant l’amélioration des capacités socio-économiques des femmes et des jeunes pour assurer la scolarisation des enfants et leur maintien à l’école, CARE International a favorisé la création et la mise en place de groupements d’épargne et de crédit, de promoteurs de groupement, de relais communautaires dans chaque localité.

Réseau pour l’excellence

La SIB accompagne l’Association « Réseau pour l’excellence » dans la mise en œuvre de son programme qui consiste à identifier des jeunes ivoiriens au Cursus scolaire promoteur et orienter les lauréats vers des écoles supérieures d’excellence.

La prise en charge de la SIB a permis le financement des études supérieures de plusieurs jeunes Ivoiriens.

Soutien à l’éducation : Attijariwafa bank finance la construction de l’internat de la classe préparatoire du Lycée Français Blaise Pascal d’Abidjan

La cérémonie d’inauguration de l’internat de la Classe Préparatoire intégrée de Grenoble INP et Polytech Grenoble s’est tenue à Abidjan le jeudi 26 mai 2016 au sein du Lycée Français Blaise Pascal, en présence de diverses personnalités Consulaires, Universitaires et du monde des affaires de Côte d’Ivoire, du Maroc et de France.

La construction de l’internat a été réalisée presque un an jour pour jour après la signature de la convention entre le PDG du groupe Attijariwafa bank, M. Mohamed EL KETTANI et et M. Jean François CHAUVEAU, Président de l’Association Gestionnaire Blaise Pascal (AGBP) dans le cadre de l’accord portant sur le projet de soutien à la création de classes préparatoires au Lycée Blaise Pascal, lors de la visite de travail et d’amitié de Sa Majesté Le Roi Mohammed VI en Côte d’Ivoire en juin 2015.

L’internat, constitué de douze chambres, vise à offrir de meilleures conditions de vie universitaire aux étudiants et favoriser à terme, leur insertion professionnelle dans le tissu économique et social ivoirien, a expliqué M. Didier Leroy LUSSON, Proviseur du Lycée.

La classe préparatoire du Lycée Français Blaise Pascal, gratuite sous certaines conditions et exclusivement réservée aux bacheliers ivoiriens, propose un programme de formation et de soutien à l’excellence.

 

Pour sa part, M. CHAUVEAU a souligné ceci : « L’objectif de cette convention signée entre le groupe Attijariwafa bank via sa filiale ivoirienne la Société Ivoirienne de Banque (SIB) et l’INP Grenoble est de donner la chance au maximum d’étudiants ivoiriens d’avoir accès à la formation dispensée dans les écoles d’ingénieurs de Grenoble» et a terminé en déclarant : « que les formés n’aillent pas travailler dans une banque à New-York mais plutôt qu’ils rentrent développer la Côte d’Ivoire ».

 

«Dans le cadre de sa mission visant à promouvoir et à valoriser le savoir en vue de l’épanouissement des jeunes, la Fondation Attijariwafa bank au Maroc mène des actions d’envergure en faveur des écoles primaires et secondaires mais aussi à destination des classes préparatoires et des universités», a rappelé M. Daouda COULIBALY, DG de la SIB. Et de poursuivre que ladite Fondation octroie des bourses, prépare des élèves au concours des grandes écoles et favorise l’accès des étudiants au Master « Banque et Marchés financiers», en partenariat avec la Fondation Santander.

M. Daouda COULIBALY a tenu à préciser également que lors de la dernière convention du personnel de la SIB, les axes d’actions retenus ont porté sur l’Éducation, la Santé et la Culture, investis depuis lors par la Banque.

A ce propos, il a argumenté sur l’approche RSE du groupe passant en revue une série d’initiatives menées dans ces trois (3) secteurs prioritaires.

 

Mme Jeanine DUVALLET, Vice-présidente des Relations Internationales du Groupe Grenoble INP, a dans son allocution, confié son enthousiasme face aux étudiants qui nourrissent tous de grandes ambitions savamment exprimées lors des interviews de postulants pour la prochaine rentrée scolaire. Elle s’est dite également édifiée par l’intervention de chacun des huit étudiants de la première promotion lors de la présentation du programme de formation, renforçant sa foi en ce projet et en l’avenir de la Côte d’Ivoire.

 

La classe préparatoire du Lycée Blaise Pascal a une capacité maximum de 25 places. Sa création a été motivée par la recherche d’excellence pédagogique, sous-tendue par la synergie entre le corps enseignant de Grenoble et celui d’Abidjan. L’INP Grenoble accueille 5500 étudiants, délivre 1200 diplômes d’ingénieurs et 200 doctorats chaque année.

 

A propos de l’Association Gestionnaire de Blaise Pascal

L’AGBP (Association Gestionnaire de Blaise Pascal) qui s’inscrit dans la continuité directe de l’AREF (Association pour la Réouverture des Écoles Françaises) qui a présidé à la remise en état et à l’aménagement de l’établissement pour sa réouverture en 2008 pour le second degré et 2010 pour le 1er degré, en assure la gestion, dans le cadre d’un contrat de partenariat avec l’AEFE.

Le Lycée prépare au DNB et aux trois baccalauréats français de la filière générale : L (littérature, langues), ES (sciences économiques) et S (mathématiques, sciences).

A la rentrée 2015, le lycée a ouvert une classe préparatoire en partenariat avec l’Université Joseph Fourier et l’Institut Polytechnique de Grenoble pour les élèves titulaires d’un baccalauréat S (système français), C ou D (système ivoirien).

Les élèves de l’établissement sont environ 50% de nationalité française, 40% de nationalité ivoirienne et 10% de nationalités diverses.