X
Menu

Actualités

Engagement dans le domaine de l’Éducation et des Actions Communautaires: La SIB renforce son intervention par le financement d’infrastructures

 

A la une 3 - 854480Remémorons-nous, le Mardi 1er avril 2014, la Société Ivoirienne de Banque, acteur bancaire et financier de référence en Côte d’Ivoire et l’ONG CARE International, dont la mission s’articule autour de la lutte contre la pauvreté dans le monde, avaient conclu un partenariat pour la mise en œuvre d’un programme de soutien à l’alphabétisation et à la scolarisation des enfants et des jeunes filles dans le Nord de la Côte d’Ivoire.

 

11 mois plus tard, le Directeur Général de la SIB, M. Daouda COULIBALY a été invité par CARE International à se rendre sur les sites afin de procéder à l’inauguration officielle des premières réalisations entreprises avec l’appui financier de la banque.

 

Satisfait du 1er programme, une 2ème convention a été signée par le PDG du Groupe Attijariwafa bank, Mohamed EL KETTANI, lors de la visite de sa Majesté le Roi, MOHAMED VI en Côte d’Ivoire en 2015.

 

En 2016, une tournée s’est déroulée du 05 au 06 décembre 2016 permettant au DG et sa délégation, de se rendre encore compte de l’état d’avancement des activités du second programme auprès des bénéficiaires de 5 localités de la région du Poro (Korhogo).

 

L’équipe de CARE, conduite par M. Guillaume AGUETTANT et la délégation de la SIB accompagnées des autorités (Préfets et Sous-préfets) ont ainsi sillonné les villages de Ouollo; Fodiolokaha; Karakoro; Lagnenevogo et Sionkeletienvogo pour constater la concrétisation des projets de construction de 3 blocs de latrines de 4 cabines, 5 postes de lavage des mains et de réfection de 2 écoles primaires, 4 pompes hydrauliques villageoises.

 

L’objectif du projet initié par l’ONG CARE International est en nette adéquation avec les objectifs du Plan National de Développement du gouvernement ivoirien, et ceux du Millénaire pour le Développement.

En effet, l’évaluation de la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le Développement en Côte d’Ivoire fait apparaître des retards dans la lutte contre la pauvreté et le faible progrès dans l’éducation primaire ; la parité dans l’éducation primaire ; l’autonomisation des femmes; la santé maternelle et infantile.

 

Fort de ce constat, L’ONG CARE investit ces domaines en s’appuyant notamment sur les Responsables Régionaux de l’Éducation Nationale.

 

Dans la Région du Poro (Korhogo), 5 villages ont ainsi été ciblés en accord avec l’Antenne Régionale de l’Éducation Nationale et suite à l’identification des besoins exprimés par les populations, à savoir, la construction de blocs de latrines et de postes de lavage des mains pour les uns et la réfection d’écoles primaires et de pompes hydrauliques villageoises pour les autres. Les écoles primaires EPP Karakoro, EPP Ouollo, hier très délabrées, ont été entièrement réhabilitées, au grand bonheur des populations. Dans le même élan, les localités de Lagnenevogo ; Fodiolokaha et Sionkeletienvogo ont bénéficié de blocs de latrines, de postes de lavage des mains pour les élèves et de pompes hydrauliques villageoises.

 

Les groupements de femmes, les enseignants, les élèves et les autorités traditionnelles, très heureux des réalisations de haute portée sociale, n’ont pas manqué d’exprimer leurs vifs remerciements à la Société Ivoirienne de Banque, pour toutes les actions posées par CARE en faveur de l’école dans leur région, et plus particulièrement pour la promotion de la scolarisation de la jeune fille.

 

« Notre objectif est de vous soutenir dans l’alphabétisation et dans la scolarisation de vos enfants. Il y a 2 ans, nous sommes passés pour réceptionner les premières infrastructures, nous avions promis revenir et nous sommes aujourd’hui avec vous. Vous devez donc bien les entretenir pour nous inciter à revenir » a répondu le Directeur Général de la SIB, M. Daouda COULIBALY.

 

En outre, l’autre objectif du projet étant l’amélioration des capacités socioéconomiques des femmes et des jeunes pour assurer la scolarisation des enfants et leur maintien à l’école, CARE International a favorisé la création et la mise en place de groupements d’épargne et de crédit, de promoteurs de groupement, de relais communautaires dans chaque localité.

 

« Notre groupement a pu être structuré grâce à l’expertise de CARE International. Aujourd’hui, nous collectons de petits fonds qui nous permettent d’entreprendre des activités génératrices de revenus. Les bénéfices que nous gagnons nous permettent de nous entraider et de nourrir nos familles. », a indiqué une responsable d’un des groupements féminins de Karakoro.

 

L’ONG CARE International mène depuis 2008 des actions pour la promotion de la scolarisation en général et particulièrement en faveur de la jeune fille notamment avec l’aide de partenaire tel que la Société Ivoirienne de Banque dans la mise en œuvre et le suivi des projets. La SIB soutient les actions de CARE afin de renforcer son intervention dans le domaine de l’éducation et des actions communautaires et d’accroître sa dimension citoyenne.

 

Notons que ce projet financé par la SIB à hauteur de 50 000 000 FCFA concerne la construction et la réfection d’infrastructures, la fourniture de kits scolaires, le soutien aux activités de mobilisation et de communication communautaire ainsi que la formation de mécaniciens villageois, devant assurer l’entretien des pompes hydrauliques, dans les localités de Ouollo; Fodiolokaha; Karakoro; Lagnenevogo et Sionkeletienvogo.